Agent de conservation de la faune,

TU AS…

  • Une bonne condition physique

  • La capacité d’agir rapidement en cas d’urgence

  • Un bon jugement

  • De l’autonomie, de la débrouillardise et le sens des responsabilités

  • Le sens de l’observation

  • Du civisme, de la discipline et de l’honnêteté

 

TU TE VOIS…

  • Dans la nature

  • Travailler pour la faune et l’environnement

  • Travailler avec le public

  • Travailler à l’extérieur

 

LE MÉTIER D’AGENT DE CONSERVATION DE LA FAUNE POURRAIT T'INTÉRESSER!

Que ce soit en camion, en chaloupe, en hélicoptère ou en véhicule tout terrain, le principal rôle de l’agent de conservation de la faune est d’assurer une surveillance sur l’ensemble de son territoire. Il prévient et décèle les abus, le braconnage et toutes les situations irrégulières de chasse ou de pêche sportive. Il fait respecter les règlements visant à protéger la ressource faunique, les ressources naturelles et l’environnement. Son travail consiste également à sensibiliser le public à l’importance de conserver l’équilibre de l’écosystème.

 

LA SCOLARITÉ NÉCESSAIRE :

  • DEP en protection et exploitation de territoires fauniques

  • DEC en techniques d’aménagement cynégétique et halieutique

  • DEC en techniques du milieu naturel, option conservation de la faune

  • AEC en protection de la faune

  • Les personnes intéressées à devenir agent de conservation de la faune au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs doivent compléter l’AEC en protection de la faune offert au Collège d’Alma et une formation complémentaire du ministère 

  • Il est possible de faire reconnaître des acquis et des compétences : pour plus d’information, consulte ce site reconnaissancedesacquis.ca en choisissant le secteur de formation Environnement et aménagement du territoire.

 

LES CONDITIONS DE TRAVAIL :

  • Semaine de travail moyenne de 40 heures avec possibilité de travailler les soirs, les fins de semaine et les jours fériés

  • Travail souvent saisonnier, d’avril à octobre, comportant des déplacements fréquents pouvant aller jusqu’à de longues distances

  • Quarts de travail réalisés à l’extérieur

  • Salaire variant de 43 000 $ à 59 000 $ annuellement

 

LES INSTITUTIONS D’ENSEIGNEMENT :

LES VIDÉOS :

CFP du Fjord (Bas-Saint-Laurent)

École de foresterie Duchesnay (Capitale-Nationale)

Cégep de Saint-Félicien (Saguenay-Lac-Saint-Jean)

Ce site, offert par l'Association forestière des deux rives, vise la promotion des métiers de la forêt et du bois.

870, avenue de Salaberry, bureau 103

Québec (Québec) G1R 2T9

af2r.org  |  418 647-0909  |  info@af2r.org