Guide en tourisme d'aventure et écotourisme,

TU AS…

  • Du leadership et du dynamisme

  • Le sens de l’organisation et de la planification

  • Une bonne endurance physique

  • La capacité de supporter de lourdes charges sur ton dos

  • Une facilité d’adaptation et une bonne gestion du stress

  • De l’aptitude pour le travail d’équipe

  • De l’autonomie, de l’esprit d’analyse et de l’initiative

  • La capacité d’être polyvalent et responsable

  • De l’entregent

 

TU TE VOIS…

  • Travailler physiquement

  • Travailler à l’extérieur

  • Apprendre à parler plus d’une langue

  • Tisser des liens et des contacts humains

  • Communiquer et informer les autres

 

ÊTRE GUIDE EN TOURISME D’AVENTURE ET EN ÉCOTOURISME POURRAIT T'INTÉRESSER! 

Le guide en tourisme d’aventure et en écotourisme intervient auprès de clients, d’agence de voyages, de producteurs en tourisme d’aventure, d’autres guides et de divers acteurs de cette industrie. Il planifie des sorties en milieu naturel, coordonne et anime des activités, transmet des techniques relatives à la pratique d’activités et à la sécurité, encadre des groupes, interprète le milieu naturel, traite l’information relative au marché et intervient en situation d’urgence.

 

LA SCOLARITÉ NÉCESSAIRE :

  • DEC en techniques du tourisme d’aventure

  • AEC : possibilité de programmes menant à des attestations d’études collégiales

  • Plusieurs activités d’aventure étant régies par des fédérations professionnelles, le guide devra posséder différentes certifications ainsi qu’un brevet de secouriste. Les maisons d’enseignement sont habituellement en mesure de permettre l’acquisition de ces différentes certifications dans le cadre de la formation choisie.

  • Il est possible de faire reconnaître des acquis et des compétences : pour plus d’information, consulte reconnaissancedesacquis.ca en choisissant le secteur de formation Alimentation et tourisme.

 

LES CONDITIONS DE TRAVAIL :

  • Semaine de travail de 40 à 60 heures

  • Travail fixe sauf en période d’incendies

  • Peut se faire au Québec pour la saison estivale et dans d’autres provinces ou pays pendant l’hiver

  • Peut combiner plusieurs secteurs d’activités afin de s’étaler sur toute l’année

  • Peut nécessiter de s’absenter quelques jours

  • Quarts de travail réalisés à l’extérieur

  • Peut parfois être saisonnier et à horaire irrégulier

  • Comporte des déplacements pouvant aller jusqu’à de grandes distances

  • Salaire à la semaine ou à la journée (saisonnier : variant de 18 000 à 38 000 $)

 

LES INSTITUTIONS D’ENSEIGNEMENT :

LES VIDÉOS :

Collège Mérici (Capitale-Nationale)

Ce site, offert par l'Association forestière des deux rives, vise la promotion des métiers de la forêt et du bois.

870, avenue de Salaberry, bureau 103

Québec (Québec) G1R 2T9

af2r.org  |  418 647-0909  |  info@af2r.org