Guide en tourisme d’aventure et écotourisme

ProfessionnelCollégial

Tu as...

  • Du leadership, du dynamisme et de l’entregent
  • Le sens de l’organisation, de la planification et des responsabilités
  • Une bonne endurance physique et la capacité de supporter de lourdes charges sur ton dos
  • Une facilité d’adaptation et une bonne gestion du stress
  • De l’aptitude pour le travail d’équipe
  • De l’autonomie, de la polyvalence, de l’esprit d’analyse et de l’initiative

Tu te vois...

  • Travailler physiquement
  • Travailler à l’extérieur
  • Apprendre à parler plus d’une langue
  • Tisser des liens et des contacts humains
  • Communiquer et informer les autres
Le métier de guide en tourisme d’aventure et en écotourisme pourrait t'intéresser
Description
du métier

Le guide en tourisme d’aventure et en écotourisme intervient auprès de clients, d’agence de voyages, de producteurs en tourisme d’aventure, d’autres guides et de divers acteurs de cette industrie. Il planifie des sorties en milieu naturel, coordonne et anime des activités, transmet des techniques relatives à la pratique d’activités et à la sécurité, encadre des groupes, interprète le milieu naturel, traite l’information relative au marché et intervient en situation d’urgence.

Conditions de travail
  • Semaine de travail de 40 à 60 heures
  • Peut se faire au Québec pour la saison estivale et dans d’autres provinces ou pays pendant l’hiver
  • Peut combiner plusieurs secteurs d’activités afin de s’étaler sur toute l’année
  • Peut nécessiter de s’absenter quelques jours
  • Quarts de travail réalisés à l’extérieur
  • Peut parfois être saisonnier et à horaire irrégulier
  • Comporte des déplacements pouvant aller jusqu’à de grandes distances
  • Salaire à la semaine ou à la journée variant de 25 000 à 42 000 $ annuellement
Bon à savoir
  • En général, un randonneur peut porter plus ou moins le quart de son poids sur son dos. Le guide en tourisme d’aventure et écotourisme doit quant à lui pouvoir porter l’équivalent du tiers et parfois même de presque la moitié de son poids, et ce, sans problème.
  • L’aspect sécurité occupe une place de première ligne dans le travail du guide en tourisme d’aventure et en écotourisme.
Formation
Scolarité nécessaire

DEC - Diplôme d'études collégiales

  • DEC en techniques du tourisme d’aventure

AEC - Attestation d'études collégiales

  • AEC en tourisme d’aventure et écotourisme

Plusieurs activités d’aventure étant régies par des fédérations professionnelles, le guide devra posséder différentes certifications ainsi qu’un brevet de secouriste. Les maisons d’enseignement sont habituellement en mesure de permettre l’acquisition de ces différentes certifications dans le cadre de la formation choisie